Please reload

Recent Posts
Featured Posts

6 Manieres de gérer le tennis elbow et la tendinites du golfeur

 Avec le retour de l’été, beaucoup de gens s’adonnent à leurs sports et à leurs activités récréatives préférés, ce qui occasionne souvent des tensions ou des blessures causées par une utilisation excessive. Deux des blessures les plus courantes sont l’épicondylite (tendinite) latérale et l’épicondylite médiale. Même si vous ne jouez pas au tennis ou au golf, vous pouvez facilement vous infliger ces blessures avec le temps.

L’épicondylite latérale et l’épicondylite médiale sont deux types de blessures différents qui concernent les muscles de l’avant-bras, mais qui affectent les deux côtés opposés du coude à l’endroit où les muscles s’insèrent dans l’articulation. Toutes deux associées à de l’inflammation et à des dommages au coude, ces affections sont attribuables à l’usure de différents tendons ainsi qu’au ralentissement de la capacité de ces derniers à se régénérer.

Quelle est la différence entre les deux?

Épicondylite latérale
  • L’épicondylite latérale touche les muscles et les tendons de votre avant-bras qui se prolongent jusqu’à votre poignet et à vos doigts. Les symptômes peuvent apparaître graduellement en commençant par une légère douleur qui empire avec le temps. Rarement le résultat d’une blessure, l’épicondylite latérale est plutôt causée par la surutilisation des tendons de votre avant-bras.

  • Les symptômes comprennent une force de préhension moindre et une douleur ou une sensation de brûlure sur la partie externe du coude. Habituellement, ils empirent lorsque vous utilisez votre avant-bras pour faire des activités comme tenir une raquette (d’où le nom de tennis elbow), utiliser une clé anglaise ou serrer la main de quelqu’un.

Épicondylite médiale
  • L’épicondylite médiale touche également les muscles de l’avant-bras. Dans ce cas-ci, nous voulons dire les muscles qui partent du poignet et vont jusqu’à la zone sensible du coude, près de la bosse intérieure. Ces muscles assurent la flexion du poignet (ou le geste de rotation du poignet), ce qui explique le lien avec le golf.

  • Les symptômes comprennent de la douleur ou une sensibilité près de la zone sensible du coude, ou de la bosse intérieure du coude, de même qu’une force de préhension réduite. Ce type de blessure peut se produire en dehors des activités sportives : les travailleurs qui exécutent régulièrement des tâches exigeant des flexions ou des rotations répétitives du poignet ou encore des mouvements de pronation de l’avant-bras à répétition (mouvement de rotation de la paume vers le bas) souffrent souvent du coude du golfeur.

Heureusement, il existe des exercices et des étirements que vous pouvez faire pour gérer les symptômes de ces deux affections. Voici quelques options qui peuvent vous aider si vous souffrez d’une épicondylite médiale ou latérale :

Étirements courants
  1. Étirement du poignet (épicondylite latérale) : Bras allongé devant vous, paume vers le bas, ramenez doucement la main et les doigts vers vous avec votre autre main, sans forcer. Cet exercice ne devrait pas être douloureux; s’il l’est, ramenez la main et les doigts plus délicatement afin de produire un léger étirement. Cela devrait étirer votre avant-bras. Tenez la position 30 secondes, relâchez et répétez trois fois.

  2. Flexion du poignet (épicondylite médiale) : Cet exercice est similaire au précédent, mais la main est tournée dans l’autre sens. Tenez votre bras devant vous, paume vers le haut, et ramenez doucement la main et les doigts vers vous avec votre autre main. Tenez la position 30 secondes, puis relâchez. Répétez trois fois. Vous pouvez faire ces étirements tout au long de la journée.

Exercices courants
  1. Extension du poignet (épicondylite latérale) : L’un des exercices d’amplitude de mouvement les plus courants pour l’épicondylite latérale est l’extension du poignet. Commencez par plier le coude à un angle de 90 degrés et reposez l’avant-bras sur une surface plane, comme une table, paume tournée vers le bas. Étirez doucement le poignet vers le haut pour le relever de la table (sans toutefois provoquer de douleur). Répétez dix fois. À mesure que vous progresserez, ajoutez du poids, par exemple en tenant une bouteille d’eau, afin d’accroître la résistance et d’intégrer un volet de renforcement à cet exercice.

  2. Flexion du poignet (épicondylite médiale) : Cet exercice est similaire au précédent, mais la main est tournée dans l’autre sens. Pour l’exercice de flexion du poignet, commencez par plier le coude à un angle de 90 degrés et reposez l’avant-bras sur une surface plane, comme une table, paume tournée vers le haut. Fléchissez doucement le poignet vers le plafond pour le relever de la table (sans toutefois provoquer de douleur). Répétez dix fois. Vous pouvez aussi ajouter un poids de résistance pour assortir cet exercice d’un volet de renforcement.

  3. Renforcement de la préhension : Pour cet exercice, tout ce dont vous avez besoin est une balle souple ou « antistress ». Tenez la balle dans la main et comprimez-la. Gardez la position cinq secondes, relâchez et répétez dix fois. Cet exercice est utile pour l’épicondylite médiale ou latérale.

  4. Exercice de renforcement : L’un des exercices de renforcement les plus courants que vous pouvez pratiquer est communément appelé l’« exercice du marteau ». Prenez un marteau comme poids de résistance. Tenez-le par le manche en gardant le coude plié à 90 degrés sur une surface plane, comme une table. Faites lentement tourner le marteau vers le centre de votre corps; la paume doit pivoter vers le bas. Ensuite, inversez lentement le mouvement pour faire tourner le marteau vers l’extérieur; votre paume se met à tourner vers le haut et le poids de la tête du marteau commence à tirer les muscles de votre bras. Reposez-vous un instant. Répétez dix fois.

Vous pouvez aussi gérer votre douleur en modifiant les activités qui la causent, par exemple en en réduisant la répétition ou la durée. Vous pouvez obtenir des soins chiropratiques incluant les étirements et les exercices susmentionnés. Vous pourriez aussi vous procurer une orthèse pour assurer la compression ou la stabilité de votre coude (auprès de votre chiropraticien ou en pharmacie). Enfin, il peut y avoir lieu d’explorer d’autres traitements, tels que les thérapies au laser ou par ondes de choc.

Pour toute question, préoccupation ou consultation à propos du type de traitement approprié à votre cas, vous pouvez communiquer avec votre chiropraticienne.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us
Search By Tags
Please reload

Archive
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

La chiropratique pour les lésions de surmenage
QU’EST-CE QU’UNE LÉSION DE SURMENAGE ?
Une lésion de surmenage est généralement causée par l’usage rapide et répété de muscles et articulations. Ses
symptômes les plus courants sont l’engourdissement, le picotement, la sensation de brûlure, l’enflure et la douleur. Ce
problème peut affecter aussi bien les joueurs de tennis ou les golfeurs que les opérateurs de marteau-piqueur ou les
manutentionnaires sur les chaînes de montage. Les jeux vidéo, l’ordinateur ou même le tricot peuvent provoquer des
lésions de surmenage.
Les lésions les plus courantes sont le syndrome du canal carpien, la tendinite du golfeur ou du joueur de tennis et les
blessures de la coiffe des rotateurs. Non traitées, ces lésions peuvent entraîner des troubles qui exigeront une longue
interruption de l’activité à la source du problème.


Le saviez-vous ?
Un docteur en chiropratique (DC) est un professionnel qualifié pour diagnostiquer les causes de vos douleurs et
dispenser un traitement efficace. Ignorer la douleur ne la fera pas partir, au contraire. Il est important de traiter non
seulement les symptômes, mais également la cause. Si les lésions de surmenage vous empêchent de faire vos
tâches courantes ou vos activités préférées, vous devriez consulter en chiropratique. Votre chiropraticien ou
chiropraticienne évaluera vos symptômes, posera un diagnostic et vous recommandera un plan de traitement
qui vous mettra sur la voie de la guérison. Il pourra aussi vous donner des conseils spécialisés pour prévenir la
récurrence de vos douleurs ou blessures.
La chiropratique pour les lésions de surmenage chiropratique.ca

POUR VOUS REMETTRE SUR PIED
La chiropratique peut rétablir les fonctions de la colonne et des muscles et ligaments connexes pour vous permettre de bouger normalement. Votre chiropraticien vous recommandera un plan de traitement personnalisé qui
peut inclure des changements à votre mode de vie ou de travail, l’ajustement vertébral, la mobilisation articulaire, les ultrasons, des techniques de relâchement musculaire, la stimulation musculaire et des exercices thérapeutiques. Les complications sont rares, et les effets indésirables, une douleur temporaire par exemple, sont généralement mineurs.
Les chiropraticiens acquièrent leurs compétences dans le cadre d’un programme d’études rigoureux de cinq années d’université à temps plein.

VOTRE RÔLE
Tout patient a un rôle actif à jouer dans la réussite d’un traitement. Ainsi, le traitement des lésions de surmenage peut exiger de modifier son poste de travail, de prendre des pauses pour détendre les muscles et articulations
surmenés, et de faire des exercices de relaxation et de musculation des zones affectées.

QUAND CONSULTER EN CHIROPRATIQUE ?
Si vous commencez à éprouver des douleurs aux mains, aux poignets, aux bras ou aux épaules, consultez un chiropraticien pour un examen.
La plupart des gens répondent bien au traitement et reprennent leurs activités courantes plus rapidement que s’ils avaient laissé le temps faire les choses.


© ASSOCIATION CHIROPRATIQUE CANADIENNE
Restez branchés!
@CanChiroAssoc/canadianchiropracticassociationchiropractic.ca/fr/category/blogue/
Association chiropratique canadienne
186 Spadina Avenue, Suite 6
Toronto, ON M5T 3B2
Tél : 1-877-222-9303
info@chiropractic.ca
chiropratique.ca

© Copyright 2017 ChiroAylmer - Tous droits réservé.